Modifier
28
Jan
January 28, 2018, 10:26 pm

L’Aunée est une tonique pulmonaire. Cette plante médicinale est connue sous le nom scientifique d’Inula helenium. Il s’agit d’un grand remède antique et médiéval aux multiples capacités, aujourd’hui complètement délaissé. La musique de son nom m’a fait penser au mot « Honey », le miel en anglais.

Le nom Aunée regroupe ainsi à la fois une notion de végétal, de soin des voies respiratoires, et de travail des pollinisateurs que ce projet espère contribuer à protéger.

Je cherchais ue plante qui soit associée à la respiration, que j’associe à un mouvement, un échange gazeux. L’une des raisons pour lesquelles la notion de respiration m'est chère dans ce projet est l'échange constant que je souhaiterai permettre au niveau des connaissances. Comme ce gaz vital qui alimente à la fois nos muscles (actes) et notre cerveau (capacités cognitives), les connaissances devraient guider nos actes en pleine conscience de leur impact... dans le meilleur des cas.

Jonathan Raymond, thérapeuthe en ayurvédu et herboriste acrédité par la Guilde des Herboristes du Québec donnes les indications suivantes pour cette plante :

Aunée, Inula helenium

L’aunée convient aux personnes qui prennent facilement froid l’hiver et dont les poumons sont engorgés. Elle réchauffe le système respiratoire et stimule l’expectoration du mucus. L’aunée améliore le fonctionnement du système immunitaire en faisant circuler davantage la lymphe. D’autre part, son amertume et ses huiles essentielles stimulent la digestion et réduisent les gaz intestinaux.

Utilisation : Bouillir la racine d’aunée une dizaine de minute, à raison d’une ou deux cuillères à thé par tasse d’eau chaude.

Article d'origine sur : http://www.mangersantebio.org

Post précédent